Wolverhampton, le dindon de la farce ?

Alors que la saison a été des plus éprouvantes pour les loups de Wolverhampton, derniers de Premier League, ceux-ci peuvent tout de même se dire que si le fair-play financier était respecté par tous les clubs anglais, il n’en serait pas là.

En effet, à l’heure où le nouveau champion, Manchester City, enregistre des pertes supérieures à 200 millions d’euros alors que d’autres clubs tels Manchester United, Arsenal ou encore Fulham remboursent, chaque année, des dettes avoisinant les 300 millions d’euros, Wolverhampton était cette année le seul club avec Stoke à avoir des finances saines.

La preuve que le respect des règles financières n’est pas un gage de succès chez nos voisins britanniques.

Laisser un commentaire