Un nouveau grand stade pour la sélection du Venezuela ?

venezuela

Connaissant d’importants problèmes de circulation, la capitale du Venezuela, Caracas, devait faire l’objet d’un réaménagement dans sa banlieue Sud-Ouest. Toutefois, la mort de Hugo Chavez, initiateur du projet, a fait évoluer ce dernier et c’est un véritable espace dynamique qui a été imaginé avec, entre autres, un grand stade de 55 000 places.

 

Si le football vénézuélien peine à s’imposer même à l’échelle continentale, cela pourrait bien changer dans les années à venir. En effet, si le Venezuela commence à exporter ses joueurs vers l’Europe (les Nantais Vizcarrondo ou Aristiguieta le prouvent), il peine encore à réellement existé sur le continent sud-américain au point d’être distancé par l’Argentine, le Brésil, la Colombie, l’Uruguay, le Chili, l’Equateur et même le Paraguay.

 

Pourtant, la fédération nationale souhaite se donner les moyens de participer rapidement à une Coupe du Monde de Football, en 2018 ou bien en 2022. A cet effet, elle compte bien pouvoir s’appuyer sur les revenus supplémentaires que devraient apporter la future enceinte qui accueillera les rencontres de sa sélection.

 

Et oui, le vétuste stade José Antonio Anzoategui a fait son temps et la présence d’une grande enceinte de 55 000 places dans le projet du « Parque Hugo Chavez » doit permettre à la Fédération de disposer d’un véritable atout marketing pour promouvoir le football au Venezuela. Derrière l’érection de ce stade, dont la livraison est prévue en 2019, c’est toute une dynamique que veut insuffler la Fédération vénézuélienne et ce aussi bien au niveau de ses clubs que des supporters de football.

 

Estimé à 120 millions d’euros, le coût de la construction de ce grand stade pour l’équipe de football du Venezuela fait quelque peu jaser. Mais nul doute que cette nouvelle enceinte fera partie intégrante de la modernisation de Caracas et la capitale vénézuélienne en a bien besoin.

venezuela-2

Laisser un commentaire