Quand Vine met en danger les droits TV de la Premier League

vine-twitter

Si vous êtes amateur de nouvelles technologies, vous avez sans doute déjà été convaincu par le réseau social Vine dont Twitter est propriétaire. Cette application permet de mettre en ligne en un clic des vidéos de 6 secondes maximum. Idéal donc pour mettre en ligne les buts de Premier League par exemple… Mais cela ne plait pas du tout aux dirigeants du championnat anglais…

 

On le sait tous, le football est de loin le sport le plus regardé à la télévision et la Coupe du Monde au Brésil a été là pour le prouver. Néanmoins, l’émergence de la plateforme Vine commence à faire peur aux diffuseurs et aux dirigeants du football mondial.

 

Et oui, alors que les diffuseurs payent des sommes importantes pour détenir les droits TV des plus grands matchs de football de la planète, voilà que des supporters présents dans les stades peuvent mettre, via leur smartphone et en quelques secondes, les vidéos des buts en ligne.


Forcément, cela pose problème que des supporters puissent diffuser des vidéos via les réseaux sociaux dont des chaînes de télévision ont normalement l’exclusivité en raison de l’acquisition des droits TV.

 

En Angleterre où la Premier League est le championnat le plus cher du monde en terme de droits TV (5 milliards de livres), on a donc décidé d’agir afin de prouver que les droits TV devaient être respectés. Ainsi, les dirigeants de la Ligue Anglaise ont annoncé qu’ils n’hésiteraient pas à poursuivre les supporters qui diffusent via les réseaux sociaux les buts des matchs auxquels ils assistent étant donné que cela est illégal.

 

En collaboration avec Twitter, un dispositif identifiant les contenus liés à la Première Ligue postés sur les réseaux sociaux a ainsi été mis en place et les dirigeants de la FA League ont tenu à préciser que des poursuites pourraient être entamées contre les fauteurs de trouble.

 

Si le phénomène Vine sera probablement difficile à endiguer, les dirigeants de la Première Ligue auront au moins lancé un signal fort montrant leur envie de lutter pour le respect des droits TV. Une info qui devrait plaire aux dirigeants du journal britannique The Sun qui a payé une coquette somme pour diffuser en avant-première les buts de Première Ligue dans la minute qui suit leur réalisation…

Laisser un commentaire