Quand le Mondial 2014 permet de parler de la lutte contre la prostitution enfantine !

A l’heure où de nombreux doutes entourent encore l’accueil de la Coupe du Monde par le Brésil et quelques jours seulement après qu’Adidas ait suscité une vive polémique avec deux tee-shirts jugés « inadmissibles » par le gouvernement brésilien, voilà que le Mondial a été l’occasion d’évoquer une noble cause : la lutte contre la prostitution infantile.

 

On le sait tous, l’organisation d’une Coupe du Monde doit s’accompagner de retombées économiques mais aussi d’avancées sociales pour le pays hôte. Et bien, pour une fois, c’est sur le deuxième sujet que je vais m’attarder un peu tout simplement parce que l’initiative dont je vais vous parler me semble d’un enjeu capital.

 

En effet, peu de personnes le savent mais le Brésil est un des pays au monde les plus touchés par la prostitution enfantine puisque l’on estime que 250 000 jeunes brésiliens se prostitueraient pour aider leur famille à vivre mieux. Si cette prostitution touche principalement les jeunes issus des quartiers défavorisés, les favelas, elle tend également à être bien présente chez les classes moyennes.

 

Aussi, à 100 jours du début du Mondial, l’association Ecpat France et son réseau européen ont lancé une campagne de sensibilisation auprès du grand public baptisée « Ne détournez pas le regard ». Son objectif est de mettre en lumière l’importance de la lutte contre la prostitution enfantine et surtout de montrer que tout le monde peut être acteur.

 

Et oui, si la campagne, soutenue par deux grands footballeurs brésiliens, Kaka et Juninho, rappelle que l’exploitation sexuelle des mineurs est illégale, elle incite également les individus témoins d’un recours à la prostitution enfantine à signaler ces actes en appelant un numéro de téléphone dédié.

 

Notons tout de même qu’il n’est, comme l’a précisé le Président de l’Ecpat France, aucunement question d’assimiler supporters de football et touristes sexuels. Seulement, dans un contexte de Coupe du Monde, le flux de touristes au Brésil va être important et le mélange exotisme et fête est malheureusement souvent propice, pour certains, à se laisser aller à des franchissements de la loi…

 

Voilà en tout cas une initiative qui méritait d’être saluée…

Laisser un commentaire