Quand le foot iranien mélange les genres !!!

A l’heure où la théorie du genre dans les écoles fait l’actualité dans l’Hexagone, les questions de genre font également l’actualité du football iranien depuis que plusieurs joueuses de l’Equipe d’Iran se sont révélées être des joueurs. Surprenant mais pourtant bien vrai…

 

Et oui, pendant que nos politiques débattent en ce moment même de l’introduction de la théorie du genre dans les programmes enseignés par l’école de la République, le football iranien connaît quelques remous.

 

Il faut dire que la Fédération de Football Iranienne, la FFIRI, en avait quelque peu marre qu’on lui répète que certaines de ses joueuses ressemblaient à des hommes. Elle a donc décidé d’effectuer des contrôles inopinés de genre sur ses joueuses et a donc découvert que quatre joueuses de son équipe nationale étaient en réalité des hommes.

 

Face à cette « curieuse découverte », la FFIRI n’a pas souhaité s’en arrêter là et a demandé à ce que tous les clubs de première division et de futsal aient droit à la visite du médecin fédéral pour déterminer le genre de chacun de leurs joueurs ou joueuses. Cette initiative vise ainsi à éviter des confusions de genre chez les licenciés de la FFIRI.

 

Vu d’Europe, cette information peut surprendre mais il est important de savoir que l’Iran est l’un des pays où les opérations de changement de sexe sont les plus répandues dans le monde. En effet, dans ce pays où l’homosexualité est réprimée, certains vont le choix de changer de sexe pour pouvoir vivre « tranquillement » avec leur partenaire.

 

Alors que les contrôles de genre ont commencé dans les clubs, sept joueurs(ses) auraient déjà vu leur contrat annulé. Néanmoins, le Docteur Fédéral a tenu à préciser que pourraient prendre part au football féminin, tous les individus qui résoudront leur problème de développement sexuel par la chirurgie ou les traitements médicaux.

 

En quelque sorte, les joueuses devront donc présenter un “certificat de féminité” pour jouer au football qui sera également accessible à ceux qui sont devenues femmes après être né hommes…

Laisser un commentaire