Musée et football ne font pas bon ménage en France !

Si vous êtes passionné de football, probablement vous-êtes-vous déjà rendu dans quelques stades mythiques de la planète pour assister à un bon match de football. Et vous aurez probablement pu visiter un musée dédié à l’histoire du club résident qu’il s’agisse d’Arsenal, de Manchester United, du Real Madrid, du FC Barcelone, … Des musées qui n’ont pas franchement la cote dans l’Hexagone.

 

Aux quatre coins de la planète, les clubs les plus mythiques ont bien compris qu’ils avaient tout intérêt à jouer la carte de l’image. Ainsi, Manchester United, Arsenal, le Real Madrid, Chelsea, le FC Barcelone et bien d’autres clubs disposent de leur propre musée qui narre l’histoire du club, sa réussite mais aussi ses passages à vide. Véritables cavernes d’Ali Baba pour les passionnés de football, ces musées sont l’occasion de renforcer le lien d’appartenance des supporters mais aussi et surtout d’affirmer une vraie identité club. Bien entendu, ne nous y méprenons pas, toutes les visites se terminent par un passage obligé par la boutique, une belle manière pour les clubs d’inciter à acquérir un maillot de football ou une écharpe du club.

 

Mais alors, si les musées de clubs de football présentent de nombreux avantages, pourquoi les clubs français ne proposent-ils pas de prestations similaires ? Les plus médisants diront que le football français ne compte aucun club mythique mais la vérité est ailleurs. Créer un musée nécessite environ un million d’euros d’investissement et peu de clubs comprennent que la valorisation de l’image d’un club vaut davantage que des revenus immédiats.

 

Ainsi, seul Saint Etienne a, depuis quelques mois seulement, son propre musée au Stade Geoffroy Guichard. Si le musée ne rencontre pas encore un succès populaire (10 000 visiteurs tout de même lors de la première quinzaine d’ouverture), il a au moins le mérite de narrer la magnifique histoire du club de l’ASSE et du peuple vert.

 

Et le club vert devrait rester encore quelques années le seul français à avoir son musée puisque les autres grands ne semblent pas disposer à investir dans un musée. La seule lueur d’espoir vient de Marseille puisque le club provençal aurait envisagé la création d’une telle structure avant de la reporter, privilégiant finaliser les travaux du Vélodrome avant de se lancer dans de nouveaux projets. Louable…

 

En revanche, le nouveau grand du football français, le Paris Saint Germain, ne devrait jamais choisir cette option. Déjà que les dirigeants qataris ont modifié depuis leur arrivée le logo du club en retirant la date de fondation du club, tout semble indiquer que le PSG va devenir une machine marketing et que l’histoire ne fera pas partie de la stratégie de communication du club qui préfèrera miser, à l’instar de Manchester City, sur des recrues stars plutôt que sur son identité. Quant à l’OL, autre grand du foot français, on ne peut penser que Jean Michel Aulas n’ait pas déjà eu l’idée de créer un musée mais le besoin d’argent et la logique marketing dans laquelle s’inscrit actuellement le club lyonnais, avec la construction d’un nouveau stade, ne semble pour l’heure pas compatible avec la fondation d’un musée.

Laisser un commentaire