Légère suspicion de triche dans le football nigérian

« Quand on veut, on peut » dit l’adage. Ainsi, quand une équipe a l’ambition de monter d’une division, elle est capable de marquer 67 buts face à son adversaire. L’important, c’est de le vouloir non ? Et peut-être d’être légèrement aidée par l’équipe adverse et le corps arbitral…

 

L’affaire s’est passée en juillet dernier au Nigéria, lors des play-offs pour monter en troisième division. L’équipe du Police Machine FC pouvait avoir accès à la division supérieure à condition d’obtenir une large victoire sur leur adversaire de Babayaro puisque la montée se jouait à la différence de buts. Le résultat a été largement favorable à Police Machine qui a écrasé le Babayaro FC 67 à 0 ! Un score fleuve qui a naturellement mis la puce à l’oreille à la Fédération Nigériane. D’autant plus que cette « performance » n’aura servi à rien puisque dans le même temps, l’équipe de Plateau United Feeders a explosé le Akurba FC 79 à 0, dont 72 buts marqués en deuxième période (soit plus d’un but par minute), 14 buts marqués par le même joueur, 3 buts contre son camp du capitaine d’Akurba…

 

La tricherie, peu subtile, n’a bien sûr pas échappé à la Fédération Nigériane qui a voulu sanctionner de manière exemplaire les responsables de la fraude. Les joueurs et dirigeants des quatre clubs sont donc radiés à vie et les deux clubs sont bannis pour 10 ans de toute compétition. 

Laisser un commentaire