Le PSG sanctionné par l’UEFA en raison de sa politique commerciale ?

A l’heure où l’UEFA est fin prête à instaurer le fair-play financier dans le football européen, il semblerait que certaines équipes sont déjà dans le collimateur de la haute instance européenne du football en raison de leur politique commerciale. C’est entre autres le cas du Paris Saint Germain qui pourrait d’ailleurs être sanctionné dès le mois prochain.

 

Voilà maintenant 6 mois que l’UEFA s’intéresse de près aux comptes financiers des clubs engagés en Ligue des Champions et, en scrutant de près les lignes comptables, il n’a pas échappé aux yeux des membres de l’ICFC (Instance du Contrôle Financier des Clubs) que certains clubs n’étaient pas encore rentré dans l’ère du fair-play financier.

 

Parmi les clubs visés, on retrouve le champion de France en titre, le Paris Saint Germain, qui a une politique commerciale qui laisse exister quelques doutes semble-t-il. En cause, un contrat de partenariat existant entre QTA, l’Office de Tourisme du Qatar, et le PSG pour un montant de 200 millions d’euros annuels. Il faut admettre que le montant de ce contrat n’a encore jamais été atteint dans le football et l’UEFA souhaite donc analyser clairement si le montant investi est en rapport avec les retombées espérées.

 

En effet, le propriétaire qatari du PSG étant lié à QTA, l’UEFA souhaite vérifier que ce contrat de sponsoring ne cache pas des transferts d’argent illégaux vers les caisses du club parisien. Mais, du fait du lien étroit existant entre QTA et les dirigeants parisiens, l’UEFA a la possibilité d’annuler le contrat de sponsoring ou d’en diminuer le montant si elle le juge juste. Le PSG pourrait alors se retrouver dans une situation financière délicate, les 200 millions d’euros comptant pour beaucoup dans le beau budget du club de la Capitale.

 

Pire, si l’UEFA décidait de sanctionner le Paris Saint Germain, elle pourrait accompagner sa révision du contrat de sponsoring d’une sanction sportive pouvant aller de la mise en garde au retrait pur et simple d’un titre en passant par la saisie de recettes billetterie ou encore une interdiction de recrutement.

 

L’UEFA devrait rendre sa décision quant au cas du PSG dès la fin du mois d’Avril mais gageons que l’instance européenne ne prendra aucune sanction sportive lourde de conséquences à l’encontre du club parisien.

Laisser un commentaire