Le « Made in France » n’a plus la cote pour les fédérations sportives

Il y a quelques mois seulement, la Fédération Française de Rugby avait abandonné son partenariat historique avec Renault pour en débuter un avec la marque allemande BMW, plus rentable bien entendu. Et bien voilà que la Fédération Française de Football devrait faire de même en délaissant Citroën.


 

Décidément, les temps sont durs pour les constructeurs français car si les ventes ne sont pas au mieux, ce n’est certainement plus le sport français qui va les aider à valoriser leur image car oui, les fédérations sportives ont choisi de nouer les partenariats qui leur sont les plus bénéfiques et ce quitte à abandonner des partenaires « made in France ».

 

Ainsi, après la FFR qui a choisi de remplacer Renault par BMW, la FFF s’apprêterait à délaisser Citroën qui donnait 2 millions d’euro par an pour lier un partenariat avec Volkswagen pour 4 millions d’euro par saison. Comble de cette affaire, c’est l’ancien Président Délégué du FC Sochaux (et ancien salarié de Peugeot), Alexandre Lacombe, désormais DG de Seat (filiale de Volkswagen) qui aurait géré en coulisses cet accord.

 

Une chose est certaine, il est déjà loin le temps où l’on voyait nos sportifs tricolores mettre en avant le savoir-faire de nos constructeurs français. Mais bon, avouons que BMW et Volkswagen réalisent souvent des publicités plus classes qui mettront mieux en valeur nos sportifs…

Laisser un commentaire