Le foot français en difficulté : quelques pistes pour le sauver

saint-sernin-pierre-dreossiAlors que la saison passée, les clubs de football français ont perdu près de 100 millions d’euros, la Ligue de Football Professionnel (LFP) et l’Union des Clubs Professionnels de Football (UCPF) ont demandé l’établissement d’un rapport quant aux solutions à mettre en place pour que la situation change à deux spécialistes : Pierre Dréossi et Frédéric de Saint Sernin. Voici les préconisations rendues…

Si le foot français peine à concurrencer ses voisins européens, il est temps de trouver rapidement des solutions pour combler cet écart sous peine de voir le foot français définitivement distancé. Dans un rapport paru la semaine passée, quelques pistes ont été évoquées. 4 ont particulièrement retenu notre attention comme celle de la presse spécialisée :

  • un nouveau système de relégation et de promotion: afin de rendre plus compétitive notre Ligue 1, le rapport préconise des championnats professionnels avec « 2 promotions, 2 relégations » ou bien avec « 2 promotions, 2 relégations et un barrage entre le 18ème de L1 contre le 3ème de Ligue 2 »

  • la mise en place d’un salary cap en Ligue 2: afin d’éviter que des clubs déposent le bilan, le rapport préconise l’instauration d’un salary cap limitant la masse salariale de chaque club à un pourcentage défini de son budget

  • une prime à l’ancienneté en cas de relégationLigue 1 vers Ligue 2 : en cas de relégation en Ligue 2, un club profiterait du versement d’une prime proportionnelle à son ancienneté en Ligue 1. Le rapport indique une base de 500 000€ par saison dans l’élite

  • l’abandon des pelouses synthétiques: si, pour l’heure, seuls Lorient et Nançy dispose d’un tel équipement, ils pourraient bien ne plus être autorisés dans les championnats professionnels comme c’est par exemple le cas dans le règlement des pelouses en Angleterre.

Laisser un commentaire