Le FC Nantes se fait épingler par la FIFA dans l’Affaire Bangoura

La FIFA édicte une réglementation que tous les acteurs du football (clubs, joueurs, agents, …) se doivent de respecter scrupuleusement puisque c’est elle qui sert de base à tous les transferts nationaux et internationaux. Pourtant, certains clubs et joueurs sont parfois à la limite quant au respect de ces textes. D’ailleurs, la FIFA vient de sanctionner lourdement Ismaël Bangoura et le club du FC Nantes dans une affaire remontant au début de l’année 2012.

Et oui, en Janvier 2012, Ismaël Bangoura, alors plus payé par le club d’Al-Nassr et même désenregistré de l’effectif pouvant prendre part à des compétitions avec le club, se mettait en quête d’un nouveau club. Seul problème, le joueur guinéen était alors sous contrat avec la formation du Golfe. Et si l’attaquant a rompu son contrat avec ce club pour s’engager à Nantes, celui-ci l’a fait sans respecter les règlements de la FIFA. En effet, au moment de rompre son contrat, Bangoura était encore pendant ce que les juristes du foot appellent « la période protégée du contrat » et ne pouvait donc pas casser son contrat comme bon lui semble.

Aussi, Bangoura a été jugé comme ayant commis une « rupture abusive de contrat » avec son club de l’époque. De ce fait, le joueur a été sanctionné sportivement de 4 mois d’interdiction de jouer. Mais dans l’affaire, Bangoura n’est pas seul puisque le FC Nantes, en ayant recruté un joueur ayant rompu son contrat de manière abusive, est, conformément à la réglementation en vigueur, présumé comme ayant incité le joueur à rompre le contrat. Et il semblerait qu’à ce jour, le FCNA ait été incapable de prouver le contraire.

C’est donc en application des textes que le FC Nantes a été sanctionné d’une interdiction de recruter lors des deux prochaines périodes de transfert. Une sanction qui tombe plutôt mal pour un club qui espérait retrouver la Ligue 1 en fin de saison et qui aurait donc bien besoin de quelques joueurs de complément pour espérer se sauver, éventuellement, la saison prochaine dans l’élite…

A noter qu’une sanction financière complète le verdict de la FIFA dans l’Affaire Bangoura. Le joueur ainsi que le club nantais sont donc tenus solidairement de verser 4 500 000€ au club d’Al Nassr en guise de dédommagements. Pas sûr néanmoins que cette sanction soit la plus dire à digérer pour les Canaris.

Laisser un commentaire