Le championnat chinois est-il encore une destination prisée ?

Il y a quelques années, on nous avait promis que la Chine s’éveillerait au foot et les dernières saisons semblaient le confirmer puisque plusieurs joueurs cotés en Europe avaient rejoint le championnat chinois. Pourtant, en quelques mois, Didier Drogba, Nicolas Anelka et sans doute très prochainement Guillaume Hoarau ont fait leurs valises. Déjà le déclin du foot chinois ?

 

Il n’y a pas si longtemps, la Chine était très peu présente dans la sphère sportive puis il y a eu les Jeux Olympiques de Pékin et la Chine a fait en sorte d’être présente dans toutes les disciplines et de créer des champions pour l’événement. En football, en revanche, la Chine connaissait il y a encore peu toutes les difficultés du monde pour exister.

 

Pourtant, les venues de l’Ivoirien Didier Drogba ou encore du Français Nicolas Anelka dans le championnat chinois moyennant des salaires astronomiques avaient laissé penser que la Chine allait peut-être devenir, à l’image des pays du Golfe Persique, de nouveaux eldorados pour les joueurs professionnels avec un championnat intéressant sportivement et financièrement.


Mais la mayonnaise n’a pas complètement pris puisque Didier Drogba, tout comme Nicolas Anelka, sont vite revenus de leur escapade asiatique. Guillaume Hoarau, qui avait quitté le PSG pour le club de Dalian en 2012, serait également en passe de quitter la Chine face au piètre niveau sportif du championnat chinois.

 

Il n’empêche que si toutes les stars n’ont pas eu l’apport espéré par les dirigeants chinois, quelques perles, Dario Conca et Elkeson en premier rang, ont permis au football chinois de connaître un essor. Le club de Guangzhou Evergrande, entraîné par l’Italien Marcelo Lippi, a d’ailleurs remporté en Septembre dernier le titre de champion d’Asie, chose qui n’était plus arrivé à un club chinois depuis maintenant quelques saisons.

 

En revanche, cela n’a pas encore porté ses fruits sur la sélection nationale qui ne sera pas au Mondial 2014 puisque la Chine a été éliminée dès le 3ème Tour des qualifications Asie par l’Irak et la Jordanie. La Chine n’est donc pas encore une nation forte du football et, même si son championnat local progresse, pas certain qu’il soit véritablement un eldorado pour des joueurs avides de challenge. Par contre, pour une préretraite

One thought on “Le championnat chinois est-il encore une destination prisée ?

Laisser un commentaire