La Coupe du Monde Qatar 2022 se jouera en hiver

Si, lors de l’attribution de l’organisation de la Coupe du Monde 2022 au Qatar, beaucoup se demandaient bien comment il serait possible de jouer en été au Qatar, la FIFA avait probablement déjà sa petite idée : jouer en hiver. Ce matin, Jérôme Valcke, secrétaire général de la FIFA, a d’ailleurs validé cette solution.


 

Alors que l’attribution de l’organisation de la Coupe du Monde 2022 au Qatar a suscité de vives polémiques sur lesquelles nous ne reviendront pas ici et que les conditions de travail sur le chantier des futurs stades ressemblent parfois de près à l’esclavage, l’image du Mondial 2022 semble d’ores et déjà bien ternie.

 

Aussi, l’annonce faite ce matin que le Mondial 2022 aura lieu entre le 15 Novembre et le 15 Janvier ne devrait pas y changer grand-chose. Néanmoins, cette annonce par le Secrétaire Général de la FIFA, Jérôme Valcke, alors même qu’une étude est actuellement menée pour voir les possibilités d’organiser le Mondial en hiver, semble plutôt malvenue. En effet, elle tend à déconsidérer l’étude en  cours de réalisation et semble indiquer qu’elle n’aura aucune réelle valeur pour la prise de décision puisque « le Mondial 2022 ne se jouera pas en été ».

 

L’annonce étant toute fraîche, aucune réaction n’a encore eu lieu de la part des instances du football européen qui devrait être le plus touché par cette décision de jouer en plein hiver. Et oui, cela signifie que l’UEFA tout comme les différentes fédérations européennes devront prévoir une longue trêve hivernale et faire jouer des rencontres dès le mois de Juillet 2021 et probablement jusqu’en Juin 2022 pour que la saison 2011/12 subisse le moins de bouleversements possibles.

 

Néanmoins, le football étant tenu, en raison des enjeux économiques, par le football européen, est-il envisageable d’imaginer une action de boycott de l’évènement par quelques grandes nations en cas de maintien du Mondial en hiver ? Probablement pas mais une modification du calendrier international de cette envergure suppose bien plus de changements que de simples dates à modifier puisque les contrats-type des joueurs pourraient être à revoir tout comme les droits de retransmission télévisée.

 

S’il ne fait aucun doute qu’en 8 ans, des solutions seront trouvées pour que ce Mondial 2022 se passe sans encombre et sans que l’on soit obligé d’effectuer des doublons (des rencontres internationales pendant des rencontres de championnat comme c’est le cas en rugby lors du Tournoi des Six Nations), avouons tout de même que la FIFA aurait pu faciliter les choses en choisissant comme pays-hôte une nation capable d’accueillir l’évènement à l’été 2022 comme l’aurait voulu la tradition…

Laisser un commentaire