La concurrence Be in Sport / Canal + favorable aux clubs français en Champions League !

Si le duel TF1 – Canal+ ne se faisait pas véritablement à armes égales, l’arrivée sur le marché des droits TV de la chaîne Be In Sport a considérablement modifié la donne. Mais si Canal+ a pu être affaibli, les clubs de Ligue 1 engagés l’an passé en Ligue des Champions ont découvert que cette plus forte concurrence leur était bénéfique.

 

Depuis hier, l’UEFA a mis en ligne les primes qu’on touchait les divers clubs engagés en Ligue des Champions au titre de la saison précédente. Et force est de constater que le grand vainqueur de la plus prestigieuse des compétitions européennes en terme monétaire n’est ni le Bayern Munich, ni le Borussia Dortmund mais plutôt la Juventus de Turin qui empoche un pactole de plus de 65 millions d’euros (dont près de 45 millions au seul titre des droits TV).

 

Le Paris Saint Germain, quart de finaliste de l’édition 2013, s’est lui vu reverser près de 45 millions d’euros, la moitié de la somme venant des droits TV, l’autre de la performance du club de la Capitale lors de la saison 2012/2013.

 

Plus surprenant, Montpellier, pourtant éliminé dès le premier tour, est 9ème au classement des primes reversés par l’UEFA. Le club de Loulou Nicollin se classe devant Arsenal qui s’était pourtant qualifié dans la poule de Montpellier. Mais si le MHSC a bénéficié de plus de 30 millions d’euros, c’est en grande partie grâce aux droits TV. Le LOSC, bon dernier de sa poule, est lui aussi félicité de sa participation à la Ligue des Champions par un chèque de plus de 20 millions d’euros. Une somme colossale à la vue du triste parcours de la formation nordiste dans la compétition.

 

Mais alors pourquoi les clubs français ont-ils bénéficié de si importantes recettes ? Et bien tout simplement car, pour la première fois, les clubs français ont pu bénéficier de la concurrence entre Canal+ et Be In Sport pour s’offrir une présence média. Aussi, déjà que les deux chaînes avaient mis le paquet pour se voir attribuer les droits TV de la Ligue des Champions, le fait que Lille et Montpellier ait vu tous leurs matchs être diffusés joue assurément au montant de faire le calcul des sommes à reverser aux clubs en fin de saison.

 

Cet exemple prouve en tout cas bien que la concurrence au moment d’attribuer les droits TV est capitale pour les clubs. D’où leur intérêt d’offrir le meilleur spectacle possible pour accroître encore cette concurrence…

Laisser un commentaire