L’Allianz Riviera de Nice : un éco-stade au top de la modernité

Jusqu’à la saison dernière, l’OGC Nice évoluait dans le viellissant Stade du Ray qui, malgré les rénovations successives, n’était même plus conforme aux exigences de la Ligue 1. Le club niçois était autorisé à l’utiliser uniquement grâce à une dérogation de la LFP. Mais ce temps-là est révolu puisque les matchs de la saison 2013-14 auront lieu dans le tout nouvel antre de l’OGC Nice, l’Allianz Riviera.

 

Résultat d’un projet de longue date plusieurs fois avorté, ce nouveau stade pourra accueillir 35 624 spectateurs (en configuration football) au lieu des  quelques 17000 places actuelles. Dans la lignée des grands stades modernes, l’Allianz Riviera est un projet formidable dont l’ambition ne se résume pas à accueillir des matchs de football. Conçu par l’architecte Jean-Michel Wilmotte pour un coût de 245 millions d’euros, l’Allianz Riviera se veut à la fois moderne et éco responsable.

 

Le nouveau stade de Nice pourra ainsi organiser différents types d’événements : matchs de rugby, de tennis sur gazon mais également courses automobiles, concerts ou évènements d’entreprise. Pour les spectacles, le stade disposera de 34 834 ou 44 624 places selon le placement de la scène en latéral ou au centre de la pelouse. L’Allianz Riviera intégrera également de nombreux espaces annexes : restauration, commerces, bureaux… et hébergera surtout le Musée National du Sport sur 3000m².

 

L’ensemble sera géré de manière éco-responsable. La structure du stade sera parfaitement intégré à son environnement avec ses courbes translucides  toutes en rondeur laissant entrevoir son armature en bois. Le bois permet de réduire les émissions de CO2, des panneaux photovoltaïques (16 000m²) installés sur le toit permettront de produire plus d’énergie que le stade n’en consommera. Par ailleurs, la pelouse naturelle sera arrosée grâce à l’eau de pluie récupérée et la climatisation sera naturelle. Bref, tout a donc été pensé pour respecter au mieux notre environnement.

 

Une autre preuve de la modernité du projet Allianz Riviera tient au choix du Naming. Encore peu courante en France, la pratique consiste à donner le nom d’une société au stade en échange d’un parrainage de celle-ci qui permet de couvrir une partie des frais. Ainsi, l’assurance Allianz financera 16 millions d’euros sur 9 ans.

 

Moderne, multi-fonctionnel, éco-responsable, l’Allianz Riviera promet de belles heures à l’OGC Nice et semble tout indiqué pour recevoir certains matchs de l’Euro 2016.

2 thoughts on “L’Allianz Riviera de Nice : un éco-stade au top de la modernité

Laisser un commentaire