Frédéric Thiriez persiste et signe pour une Ligue 1 à 18 clubs

Alors que le football français n’est pas si compétitif qu’on pourrait l’espérer, Frédéric Thiriez a remis sur la table les idées de son projet Delta en rappelant que ce projet n’a d’autre vocation que de resserrer l’élite du football français. Au moins, on ne pourra pas lui reprocher, contrairement à d’autres, de ne pas rechercher de nouveaux axes de réflexion pour améliorer notre football.

 

Pour Frédéric Thiriez, il ne fait nul doute que l’intérêt général du football est aujourd’hui de resserrer l’élite. C’est pour cette raison que le Président de la LFP propose de passer à une Ligue 1 à seulement 18 clubs contre 20 aujourd’hui.

 

De même, le « projet Delta » se veut très inspiré par la Bundesliga. Ainsi, le président de la LFP prône la mise en place de barrages de relégation/accession en fin de saison entre le premier rélégable de Ligue 1 et le troisième de la Ligue 2. Pour lui, cela permettrait d’assurer davantage de suspense en fin de saison tout en conservant le système des montées et descentes directes bien présents dans le modèle français. Néanmoins, ces modèles ne sont-ils pas faits pour être évolutifs avec la société dans laquelle on vit ?

 

Dernier point majeur abordé par Frédéric Thiriez : la participation des clubs français en Europa League. Il propose, afin d’inciter les clubs à ne pas « lâcher » cette compétition, de mettre en place un système de récompense lié au parcours des clubs français en Europa League. En revanche, aucune incitation pour les clubs disputant la Ligue des Champions, cette dernière étant suffisamment lucrative pour les formations la disputant…

Laisser un commentaire