Droit du sport : L’arrêt Heinz Müller, un arrêt qui pourrait faire date

contratIl y a un peu moins de 20 ans, l’arrêt Bosman révolutionnait le football et ouvrait le marché des transferts au niveau international. Mais depuis quelques heures, un nouvel arrêt relatif au cas du gardien de Mayence Heinz Müller pourrait révolutionner le monde du football et des contrats.

A la fin de la saison dernière, le club de Mayence décidait de ne pas renouveler le contrat de son portier Heinz Müller, alors âgé de 36 ans. A la surprise générale, ce dernier décidait de poursuivre en justice le club de Mayence lui reprochant de ne pas l’avoir prolongé. Pour faire simple, Heinz Müller estimait que son employeur devait lui offrir un CDI, omettant alors que les CDI n’existent pas dans le football.

Et voilà que la justice allemande a osé ce que personne n’aurait pu parier à savoir donner raison au gardien de but dans ce conflit face à son ancien club. Selon le juge du travail en charge de ce dossier, « les sportifs doivent être considérés comme tous les autres travailleurs, et ont donc droit, après deux années de travail, à un contrat à durée indéterminée» .

En se positionnant ainsi, la justice allemande prend une décision sans précédent en considérant qu’un joueur ayant joué deux saisons pour un club devrait se voir proposer un CDI par le club. Bien entendu, cette décision ne prend pas en compte les particularités propres à la carrière d’un footballeur qui veut que le joueur peut offrir des performances bien différentes selon son âge et les blessures qui peuvent l’avoir affecté.

N’empêche que la décision existe et que l’on pourrait très bien imaginer que lors du prochain mercato des joueurs se réfugient derrière cet arrêt Müller pour éviter le chômage et demander la reconversion de leur CDD en CDI

heinz-mueller

Laisser un commentaire