Coupe du Monde 2014 : Un suivi longitudinal des joueurs pour lutter contre le dopage

Alors que le dernier cas de dopage lors d’une Coupe du Monde de Football remonte à 1994 et au contrôle positif du grand Diego Maradona, la FIFA a décidé de renforcer encore son dispositif anti-dopage pour le Mondial 2014 avec la mise d’un suivi longitudinal des joueurs.

 

C’est lors d’une conférence de presse tenue il y a quelques heures que la FIFA a dévoilé ses plans anti-dopage pour la prochaine Coupe du Monde et l’arme majeure dévoilée est assurément le suivi longitudinal des joueurs.

 

En effet, la FIFA a identifié 2000 joueurs susceptibles de disputer la Coupe du Monde avec l’une des 32 nations qualifiées. Et, à compter du 1er Mars, la FIFA aura la possibilité de faire réaliser des examens médicaux à ses 2000 joueurs.

 

Le principe est simple puisque l’idée sera d’effectuer des contrôles d’urine et de sang sur les 2000 joueurs ciblés par la FIFA et d’implémenter les résultats de ses analyses, toutes effectuées à Lausanne, sur un passeport biométrique qui suivra le joueur lors de la Coupe du Monde 2014.

 

Ainsi, la FIFA pourra facilement comparer un échantillon de sang ou d’urine prélevé au Brésil entre le 13 Juin et le 12 Juillet et l’échantillon de référence prélevé en amont de la grande messe du football mondial.

 

Ce suivi longitudinal constitue une vraie première dans le monde du football et prouve en tout cas la volonté de la FIFA de vivre une nouvelle Coupe du Monde sans dopage.

Laisser un commentaire