Cosmin Olaroiu (Al-Ahli) sanctionné et condamné pour humiliation envers son ancien club

L’information peut prêter à rire et montre bien le décalage existant entre notre foot occidental et le football dans le Golfe Arabe. Et oui, en France, quand on se moque de son ancien club, tout juste risque-t-on quelques quolibets et sifflets du public lorsque l’on retourne y jouer. Aux Emirats Arabes Unis, se moquer de son ancien club peut entraîner une condamnation à la prison. Illustration…

 

Décidément, pas toujours simple de comprendre l’environnement des clubs du Golfe Persique et probablement que le principal intéressé, Cosmin Olaroiu, entraîneur roumain actuellement en poste à Al-Ahli, a été le premier surpris de la décision rendue à son encontre.

 

En effet, parti l’an passé avant le terme du contrat qui le liait au club émirati d’Al-Ain, Cosmin Olaroiu avait écopé d’une sanction de 500 000€ à verser à son ancien club. Cette décision de la Fédération de Football des Emirats Arabes Unis avait « amusé » le technicien roumain qui avait alors déclaré que cet argent devrait permettre à Al Ain d’acquérir de nouveaux jeux de maillots.

 

Cette boutade, en guise de critique de la politique menée par les dirigeants de son ancien club, n’a guère plus à Al Ain et le club a décidé de porter plainte contre son ancien entraîneur. Et là, surprise, Cosmin Olaroiu a été condamné pour humiliation pour les propos tenus envers son ancien club. En guise de sanction, il a écopé de 4150€ d’amende mais surtout de 3 mois de prison avec sursis.

 

Voilà qui devrait inciter le technicien roumain à ne plus critiquer son ancien club. Mais la manière n’est-elle pas un peu forte lorsque l’on sait qu’il ne s’agit là que de football ?

Laisser un commentaire