Affaire M.I.A : le PSG ne rigole pas avec son image

mia-psgIl y a quelques heures, la chanteuse britannique M.I.A dévoilait son tout nouveau clip musical baptisé « Borders ». Quel rapport avec le football vous dites-vous ? Eh bien, la jeune artiste apparait avec un maillot du PSG ce qui n’a pas du tout été du goût des dirigeants du club de la Capitale.

 

Dans « Borders », M.I.A aborde un sujet dans l’ère du temps à savoir les réfugiés et l’accueil qui leur est réservé dans la vieille Europe. Jusque-là, le message se veut plutôt pertinent et on ne voit pas trop en quoi le PSG a de quoi s’insurger.

 

Mais voilà que la jeune artiste apparait dans le clip vêtu du maillot du PSG. Si ce dernier semble en tout point officiel, un détail a toutefois bien été remarqué par les dirigeants parisiens : le logo du partenaire Fly Emirates a été détourné et remplacé par « Fly Pirates » autrement dit « pirates de l’air » en français.



Par ce « clin d’œil », l’artiste britannique a voulu dénoncer la position du Qatar, une monarchie pétrolière qui ne s’est jamais gênée pour utiliser à son profit la main d’œuvre immigrée (pour la construction des stades de la Coupe du Monde 2022 entre autres).

 

Le PSG n’a lui pas tardé à réagir et a demandé à l’artiste, à son agent mais aussi à sa maison de disques de retirer cette vidéo de la Toile. En effet, dans un communiqué, le club parisien estime que ce clip jette le discrédit sur l’image de marque du PSG en l’associant à des problèmes qui n’ont rien à voir avec lui. D’ailleurs, il ne comprend tout simplement pas ce que le maillot du Paris Saint Germain a à faire dans ce clip musical.

 

Craignant de voir son image écornée, le PSG a également informé M.I.A et son entourage de son intention de demander une compensation financière pour le préjudice subi mais aussi de poursuivre les procédures judiciaires si cela est nécessaire pour protéger ses intérêts.

En attendant, voici le clip qui crée la polémique.

Laisser un commentaire