Affaire Boubacar Sanogo : L’AS Saint Etienne devra verser plus de 900 000 euros

En Mars 2012, l’attaquant ivoirien de Saint Etienne, Boubacar Sanogo, était licencié par le club du Forez pour « faute grave » après avoir donné une interview critiquant vivement ses dirigeants. Mais les Prud’hommes, saisis par le joueur, ont jugé que le motif du licenciement n’était pas valable et ont donc décidé que l’ASSE devra verser plus de 900 000 euros à son ancien joueur.

 

Décidément, la venue de Boubacar Sanogo dans le Forez aura coûté cher au club stéphanois. Débarqué en 2009 dans le Forez en provenance du Werder de Brême, l’attaquant ivoirien ne s’imposera jamais à Saint Etienne (33 matchs pour 1 seul but). Les Stéphanois tenteront même lors u mercato 2011 de trouver preneur pour leur joueur offensif mais en vain.

 

Aussi, en Février 2012, une sortie quelque peu véhémente du joueur dans une interview pour la presse déplaira fortement aux dirigeants des Verts. Ceux-ci décideront d’ailleurs de mettre un terme au contrat de Sanogo pour « faute grave » dans la foulée. Si le joueur, devenu persona non grata, quittera la Loire quelques mois avant la fin de son contrat, il portera également l’affaire devant le tribunal des Prud’hommes de Saint Etienne estimant que son licenciement n’avait aucun motif valable. Il demandera, entre autres, près de 8 millions d’euros de dommages et intérêts en particulier pour harcèlement moral et préjudice à la carrière…

 

Et le tribunal des Prud’hommes a rendu sa décision ce jour. Sans surprise, celui-ci a jugé que le joueur n’avait commis aucune faute grave pouvant justifier un licenciement. Aussi, le club de l’ASSE devra verser les salaires que le joueur aurait touché jusqu’à la fin de son contrat  (soit 606 000 euros). En revanche, le tribunal n’a pas retenu les demandes de Boubacar Sanogo concernant le préjudice et a seulement condamné le club stéphanois à 303 000 euros pour le préjudice moral lié à la rupture anticipée du contrat.

 

De toute manière, depuis son départ de Saint Etienne, le joueur ivoirien a su rebondir à l’Energie Cottbus (D2 allemande) puisque il a inscrit, à cette heure, 20 buts en 50 matchs avec la formation d’Allemagne de l’Est.

One thought on “Affaire Boubacar Sanogo : L’AS Saint Etienne devra verser plus de 900 000 euros

Laisser un commentaire